L’Excel dans la tempête

SÉANCE DE VOL DU 14/08/2013

Salut,

Séance de vols hier soir jusqu’à la tombée de la nuit avec l’Excel Compétition 3 de SIMPROP.

Un vent de 25 km/h au sol mesuré à l’anémomètre, la manche à air horizontale et la casquette vissée sur la caboche.

Et ça monte d’entrée à plus de 45°, je pousse le manche pour maintenir une pente raisonnable et économiser mes batteries. Le vent fait presque le travail tout seul. Je mets à plat, je coupe le moteur et le planeur file malgré le gros vent qui doit être encore plus fort là haut.
J’enchaine les huit perpendiculaires au vent à la recherche de zones d’ascendances qui sont bien présentes. L’Excel attrape la portance face au vent et semble monter sur place. Je cabre pour le ralentir mais je suis à la limite du décrochage alors je ne tente pas plus le diable. Déjà bien heureux d’avoir « chopé la restit’ « .

Vient ensuite le moment de poser, le vent est en travers du terrain et sa largeur ne suffira pas à l’allongement du planeur.
Je fait une approche éloignée mais je dois traverser le soleil couchant et là forcément, il y a une zone d’éblouissement qui fait disparaitre mon Excel. Pire même, qui me laisse une tâche verte sur les yeux. Mais ça passe quand même. le planeur, trop haut, n’est pas freiné par le vent. Je sors les spoilers mais la compensation à piquer de 20% est trop importante et il accélère trop vite. Je fait un virage suffisamment serré pour le ralentir mais, pour ne pas risquer le décrochage, je dois donner un coup de piqué. Le planeur repart de plus belle en sifflant avec le vent de travers et dans une pente de 30°. C’est chaud de chaud mais il faut que je pose. L’arrondi s’est fait en sur vitesse, le planeur à effleuré le sol, ricoché, je l’ai remis à plat et il s’est posé comme une leur dans le champs de chardons en bordure du terrain. Aucun dégât, ouf !!!

Après un deuxième vol et le même genre d’atterrissage « critique », j’ai rangé l’Excel pour passer au Cougar, moins dangereux, avec le vent qui tombait un peu.

En bilan, cet Excel vole comme mon Vitesse. Il est très stable et malgré mes craintes il supporte de basses vitesses en regard de son profil rapide (quand on arrive à le freiner…).

Vraiment content de ce planeur qui répond parfaitement à mes critères de polyvalence et surtout de capacité à voler dans le vent fort.

Petit rapport de vol, A bientôt !

Image

Publicités
Cet article a été publié dans Scéances de vol. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s