Easy-Glider, autant en emporte le vent

SÉANCE DE VOL DU 19/07/2012

Nostalgie d’un vol mémorable…

Retour de vol de 17h00 par 25 km/h de vent :

Arrivé sur le terrain avec l’Easy-glider car c’était plutôt venteux.
Théo, mon fils, avec son 3D vole très vite car il n’a pas de montage à faire.

Arrive Philippe, pile à l’heure du rendez-vous.
On finit le montage de l’E-G ensemble, il me lance le planeur…
La vache ! ça tabasse pas mal ! C’est même carrément rock’n’roll…mais c’est génial et je me régale de lutter contre l’air qui chahute mon avion, pour maintenir une trajectoire fluide !
1er attéro ok, pour vérifier la batterie : 72 %…c’est tout bon, on y retourne.
2ème décollage, le vent a tourné complétement à l’opposé, en direction de la mer. Dès le décollage à mi gaz, le planeur monte comme une balle, je bataille pour le contrôler mais super !
Une fois passé la piste hélico, je suis pris dans une vache de pompe qui m’aspire littéralement à perte de vue.
Je sors les AF mais rien à faire ! J’essaye d’atteindre la dégueulante mais le vent m’empêche de sortir.
Plus qu’une solution : la vrille avec tout dans les coins.
Je descends comme ça au-dessus d’un petit mas et me rétablis à 50 m du sol.
Mais le vent forcit. Je décide d’atterrir par sécurité. Je fais mon circuit d’approche mais le vent est vraiment trop fort et il me balade de l’autre côté de la route, sur la butte.
Je mets les gaz en piquant pour avancer (j’avais lesté ma clé d’aile d’une tige filetée de 300 gr).
Mais c’est plus que hard à remonter le gros vent, et là j’ai bien cru que j’étais bon pour aller chercher mon avion à Fabrègues, le village voisin de 5 bons kilomètres !
En « mode avion », je suis remonté tant que j’ai pu et puis d’un coup : plus de moteur et l’E-G fait de la marche arrière.
Je pique tant que je peux quitte à descendre dangereusement.
J’arrive à passer la route et à me poser comme une fleur derrière la piste, après la butte.
Arrivé à l’avion, le moteur est bouillant HS, le contrôleur 40A est aussi super chaud. Le cône à frotté le support moteur au point de le faire fondre en partie.
J’avais changé le moteur hier soir après avoir grillé plush 30A et moteur himax MPX.
Malgré tout ça, je suis super content de ma séance de vol et j’attends déjà demain pour retourner au charbon.
Du coup, je suis à l’atelier pour monter un troisième moteur que j’avais acheté pour un autre avion.
Tout sera ok pour 9h00 et pour du vol de pente en plaine

Voilà pour le récit des mésaventures de Mika en mode 2…

Publicités
Cet article a été publié dans Scéances de vol. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s