Le Strike, il a tout d’un grand !

IMG_2244

Séance de vol du 21/02/2016

…à Franck et Fabrice…

Salut les frileux !

Le voilà enfin le rapport de flytest du Strike que j’annonçais pour décembre…
Venu tout droit de chez Fredmodelisme, spécialisé dans le planeur de compétition F3X, le Strike est une version mini des lancés mains de compétition réglementairement taillés à 1m50.

Mais sa taille de 1m ne l’empêche pas d’en avoir tous leurs attributs en terme de noblesse des matériaux comme la fibre et le carbone ou de performances comme j’ai pu m’en épater.

IMG_2149

A mi chemin entre l’Elf et le Blaster qui sont les deux seuls « vrais » lacés-main que j’ai pu expérimenter, le Strike correspondait à ma recherche d’un petit modèle transportable pour les vacances et les vols à l’improviste, rapide à mettre en oeuvre et prenant la digne suite de l’Elf qui m’avait apporté tant de plaisir à piloter.

ELF (10)

Fred est un compétiteur bien connu dans la discipline et met volontiers son expérience au profit de ses clients pour le choix comme pour le réglage des machines affûtées qu’il distribue. J’ai fait sa connaissance en toute simplicité lors de mes errances sur le forum dédié au vol thermique de compétition F3news. C’est là que se retrouve la grande famille des spécialistes qui se croisent lors des championnats. Autant dire qu’il y a du beau monde et que la technique pointue côtoie une ambiance complice et solidaire.

Et comme Fred a le mérite et surtout le courage de se lancer dans une entreprise ardue, je ne pouvais que le soutenir en achetant un de ses modèle. Il faut dire qu’il a aussi eu la patience de supporter mes hésitations, mes commandes avortées puis relancées, mes harcèlements impatients et tout ce qui fait que ma petite femme est admirée par mon entourage. Bref, je suis une sacré teigne, on peut l’avouer et il m’est même arrivé de ne plus me supporter, c’est dire !

En tout cas, arrivé tout monté par le chef himself, le mini planeur a dû attendre que je me penche sur sa programmation, ses réglages et que Éole veuille bien nous lâcher les tongs pour sortir le bout de son peg.

Strike2_feuilles.jpg

N’y tenant plus, j’ai d’abord tenté l’aventure samedi puisque le météo annonçait 5 à 10 km/h de vent sur le terrain. Mais comme souvent, la réalité s’est révélée plus houleuse que les prévisions avec 10-15 km/h et des rafales à gogo.

IMG_2146
J’ai malgré tout demandé l’assistance de Yves pour des premiers lancés javelots assurés mais un centrage trop arrière et des débattements aux effets décuplés par le soufflant ont rendus le baptême tellement rock’n’roll que j’ai préféré clore la séance avant de verser une larme sur les restes de cette petite nouveauté, somme toute bien courageuse.

Retour au bercail plutôt déçu mais soulagé de garder le mini intègre.

Le dimanche m’a offert l’opportunité d’exorciser les cascades de la veille. J’ai pu ajuster les défauts constatés en réduisant les débattements des gouvernes et en avançant le centrage pour sécuriser la prochaine mise en l’air.

IMG_2162

Le soleil est superbe, le vent ténu et les températures plus que printanières avec 24° en début d’après-midi.Ce coup ci, c’est la bonne et ma douce se réjouit d’exercer ses talents de photographe pour une séance de shooting qui s’annonce lumineuse.
Le Strike couché sur la plage arrière et la mallette radio dans le coffre, nous voila partis en direction du MACH.

Sur place, il y a 4 pilotes dont Jérôme et franck qui se dore au soleil sous l’anonymat de ses lunettes de surfeur. Le bonjour à tout le monde accompagné d’un petit mot amicale et rapidement je défais les housses d’aile avant de brancher l’alimentation. Brefs tests des réponses aux ordres de la radio et c’est Franck qui répond à mon invitation au flytest du poids plume. En saisissant le Strike, il est stupéfait par la qualité de construction et la légèreté du modèle. La brise de Sud qui fait tout juste frémir la manche à air nous indique le sens des premiers lancés javelot de réglage.

IMG_2154

Bien éloignés de la piste, sur un espace d’herbe dense, nous avons pu procéder aux planés d’ajustement. C’est à ce moment là que je découvre toute la finesse et la fluidité du vol du Strike. Pourtant monté à trois petits mètres, je peux parcourir tout le tour du champs avant qu’il ne revienne dans ma main. Mais si je souris en voyant la performance prometteuse de mon achat, les réglages demandent encore à être affinés et le poids du peg contraint la trajectoire. Peu à peu, le déplacement du gramme et demi de plomb et la réduction supplémentaire des débattements de la profondeur nous ont permis d’envisager quelques vrais lancés DLG pour satelliser l’oiseau. Là encore d’autres imperfections dévoilent des réglages à préciser.

IMG_2160

C’est à ce moment qu’est arrivé Fabrice, fin pilote de passion comme de métier. Son avis tombait à point et nous avons pu encore améliorer la finesse et la stabilité du planeur. Au point que, suffisamment confiant, je me suis avanturé à quelques lancés sans autre inquiétude.

IMG_2164
Franck et Fabrice ont fini par me regarder faire, allongés dans l’herbe à coté de mon photographe qui alternait prises de vues sur le vif et séquences filmées pour illustrer l’article que vous lisez en ce moment.

IMG_2168

Là, je suis aux anges et c’est le planeur qui les touchent presque du nez quand je force peu à peu la rotation pour améliorer ma prise d’altitude…même si, il faut bien l’avouer, j’ai la grâce et la précision d’un bûcheron spasmophile dans l’exécution du mouvement.

IMG_2193

Maintenant, il monte aussi haut que le Blaster et surfe sur le vent avec autant d’assurance. C’est épatant et je retrouve le plaisir exceptionnel que m’ont apporté l’Elf et le Blaster. le Strike bondit dans les ressauts et parcourt une distance incroyable sans perdre d’altitude. Les ordres sont minimes et progressifs pour limiter la traînée. On peut facilement observer l’effet négatif du cabré sur le taux de chute du moineau.
Ce sera une bonne école de subtilité pour mes autres planeurs.

IMG_2172

Je ne comptais même plus les lancés et le temps défilait devant le soleil couchant quand la petite voix de ma radio a alerté d’un seuil de charge du Strike trop bas pour finir d’épuiser mes reins quasi-agonisants. Faut dire que pour une première, l’engouement m’a fait traumatiser le presque pépé dodu que je suis au quotidien.
Mais le jeu en valait largement la chandelle et je suis ravi de cette séance de vol si longtemps attendue. Alors, je retourne à la voiture pendant que le metteur en scène passe en revue ses captures d’image devant moi. La majorité des photos est superbe et c’est bien la digne fille de mon spécialiste de beau-père.

IMG_2185
Je range la radio dans sa mallette, couvre les ailes par les housses, salue chaleureusement les copains qui sont là, en remerciant tout particulièrement Franck et Fabrice pour leur aide, pose délicatement ma petite merveille carbonée à sa place puis nous retournons à la Mika home pour visionner les séquences filmées qu’il faudra sélectionner au montage d’une vidéo souvenir.
En remettant le Strike à l’atelier, je croise son grand frère qui attend d’être programmé et réglé…
Le Stream sera sa suite logique pour goûter à nouveau aux performances du Blaster qui m’avait tant conquis.

Mais c’est une autre histoire et ce sera l’occasion d’un prochain rapport de vol sur le blog…

A bientôt les copains et bons vols à tous !

Mika.

 

Publicités
Cet article a été publié dans Scéances de vol. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le Strike, il a tout d’un grand !

  1. Ping : STREAM POKER | mikaeromodelisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s